fbpx

Enemble à Gauche dénonce l’arrestation de Dominico Lucano, maire de la commune de Riace en Calabre qui n’a eu de cesse de s’opposer à la terrible politique migratoire italienne… et européenne. Par sa lutte courageuse, Mimmo Lucano a démontré qu’un autre modèle d’accueil est possible! Lorsque l’injustice devient la loi, la résistance est un devoir! Mobilisons-nous! Vous retrouverez ci-dessous une intervention de Remy Pagani, conseiller administratif EàG en Ville de Genève, lors de la session de ce jour (02.10.2018) du Conseil municipal.

Nous venons d’apprendre avec consternation l’arrestation du maire de la ville de Riace, Mimmo Lucano, surnommé le « maire de l’accueil », sous l’accusation absurde d’avoir « favorisé l’immigration clandestine ». Il s’agit d’une arrestation en représailles à l’action courageuse de Mimmo Lucano, qui s’était mis cet été en grève de la faim pour protester contre la politique migratoire inhumaine du gouvernement italien. La seule faute commise par le maire est d’avoir mis en place dans sa commune un système qui fonctionne, qui a permis d’accueillir des femmes et des hommes fuyant la guerre et la misère en leur offrant des conditions de vie décentes et de travail dans un territoire connu pour son chômage. C’est cet exemple vertueux d’une solidarité sans faille de la population de Riace avec les migrant·e·s que le gouvernement italien veut punir. L’aire du temps est bien sombre. Dans un pays où les agressions à caractère raciste se multiplient, notre appel à soutenir Mimmo Lucano dans sa lutte est un appel concret à se mobiliser largement contre la criminalisation des actes de solidarité envers les migrant·e·s.

En cliquant sur ce lien, vous retrouverez également la lettre envoyée par Rémy Pagani au maire de Riace au mois d’août dernier.