fbpx

La multinationale américaine XPO Logistics a décidé de fermer son site de Satigny et de licencier collectivement ses 32 employé-e-s. Un licenciement abusif d’autant plus scandaleux que l’entreprise a bénéficié du chômage partiel (RHT) pendant la crise sanitaire et que le grand patron de XPO a négocié un bonus de dizaines de millions de dollars !

Depuis plus d’une année et demi, la multinationale qui employait 542 personnes en Suisse a procédé à une série de licenciements sans jamais négocier de plan social. Elle s’est cachée derrière un article du code des obligations qui prévoit que seules les entreprises employant plus de 250 salarié-e-s y sont contraintes. Les travailleurs-euses se sont donc mis en grève aujourd’hui 29 juin.

Ensemble à Gauche leur apporte un soutien inconditionnel dans cette lutte courageuse et d’autant plus nécessaire qu’elle est sans doute la première d’une longue série. La politique de la Confédération d’aider massivement les entreprises et non les salarié-e-s révèle aujourd’hui ses effets néfastes. Nous devons mettre le Conseil fédéral face à ses responsabilités, protéger les salarié-e-s et lancer résolument la charge contre une législation suisse totalement insuffisante… Ensemble nous sommes fort-e-s !