fbpx

Le Conseil d’État proposait de suspendre la taxe et certains émoluments prélevés sur les débits de boisson en raison du manque à gagner résultant de la pandémie, annonçant une perte prévisible de 3,2 millions pour le canton (PL 12726). Il proposait aussi une mesure analogue pour les taxis et les voitures de transport avec chauffeur, qui devrait occasionner une perte supplémentaire de 1,6 million (PL 12727). Le groupe Ensemble à Gauche a soutenu ces mesures, qui profitent pour l’essentiel à un grand nombre de petits indépendant·e·s qui traversent actuellement de très sérieuses difficultés.

Que pèsent en effet ces 4,8 millions par rapport aux 700 à 800 millions que permettrait de réunir un prélèvement unique de 1% sur la part des grosses fortunes qui dépasse 2 millions, comme le propose notre projet de loi 12686? Or, il serait évidemment juste que ceux qui en ont largement les moyens se montrent aujourd’hui solidaires par rapport aux salariés et aux petits indépendants, femmes et hommes, qui ont perdu une partie significative de leurs revenus en raison du COVID-19.

Jean Batou