fbpx

Ensemble à Gauche soutient le rassemblement de protestation du personnel de la Ville de Genève ce mercredi 26 février.

Ensemble à Gauche condamne la lenteur (plus de 9 ans) avec laquelle la Ville progresse sur la question de la retraite des fonctionnaires qui remplissent des fonctions particulièrement pénibles, et sa volonté de s’attaquer aux indemnités horaires (travail du soir, de nuit, du samedi du dimanche et des jours fériés et pour le service de piquet)en le basculants sans compensation sur la retraite anticipée pour les fonctions pénibles.

Ensemble à Gauche réaffirme son soutien au personnel de la Ville de Genève. Les forfaits actuels accordés aux fonctionnaires sont le résultat de négociations entre la Ville en qualité d’employeuse, la commission du personnel et les syndicats. Ils permettent de compenser immédiatement des conditions de travail exigeantes et pénibles. 

Ensemble à Gauche soutient la demande faite par les syndicats SIT, SSP VPOD et la Commission du personnel Ville de Genève d’ouverture de négociations avec le Conseil administratif pour qu’une éventuelle révision du système de rémunération n’entraîne pas d’affaiblissement des acquis sociaux, de dégradation des conditions de travail ou de baisse des revenus des fonctionnaires.

Enfin rappelons qu’Ensemble à Gauche a toujours défendu une retraite à 62 ans pour tous les fonctionnaires et plus particulièrement ceux qui exercent les fonctions pénibles. Nous appuyons la demande d’ouverture de négociation entre le personnel et le Conseil administratif sur cette question, pour que les employé·e·s de la Ville de Genève puissent avoir la possibilité de bénéficier d’une retraite à 62 ans voire anticipée à 57 ans dans le cas de fonctions professionnelles particulièrement pénibles.

Ensemble à Gauche salue l’engagement des fonctionnaires qui assurent le fonctionnement quotidien de notre Ville, dans l’intérêt de chacune et de chacun. Ensemble à Gauche s’oppose à toute externalisation et soutient fermement la possibles réductions de la durée du travail de 10% avec une retenue de salaire de 5%, 5 années avant la retraite figurant dans le statut. Par la défense de la fonction publique, Ensemble à Gauche défend les intérêts de toutes les travailleuses et de tous les travailleurs.