fbpx

NON À LA NOUVELLE BAISSE DES RETRAITES DU SECTEUR PUBLIC
Le Conseil d’État a fait passer une loi visant une nouvelle baisse des retraites du secteur public, qui atteindrait ainsi 22% depuis 2013. Il a choisi de recapitaliser la Caisse de prévoyance CPEG (Caisse de Prévoyance de l’État de Genève) en misant sur la bourse.

OUI À LA CONSTRUCTION DE MILLIERS DE LOGEMENTS ABORDABLES
Ce référendum oppose une autre solution : renflouer la CPEG en lui transférant des terrains publics pour y construire des logements aux loyers abordables.

Un projet gagnant-gagnant…
En décembre, une majorité du Grand Conseil (EàG, PS, Verts, MCG) a adopté une loi visant à renflouer la CPEG sans réduire une nouvelle fois les prestations des assuré·e·s, ni jeter des milliards d’argent public à la bourse. Elle prévoit un transfert de terrains publics à la Caisse pour y construire des milliers de logements à loyers abordables. C’est une opération gagnant-gagnant pour les futurs retraité·e·s de l’État et les locataires du canton.

…plutôt que le projet du Conseil d’État !
Mais le Conseil d’État a fait voter une seconde loi que nous contestons ici par référendum. Cette loi coûtera presque la même chose au contribuable, mais portera à 22 % les baisses des prestations aux assuré·e·s et augmentera les prélèvements sur leurs salaires… tout cela parce que les milieux immobiliers ne veulent pas que la CPEG les empêche de faire leur beurre en construisant des logements de luxe.

En signant ce référendum lancé par le Cartel Intersyndical de la fonction publique, vous apportez votre soutien au projet soutenu par l’ASLOCA et la gauche : vous êtes solidaires avec les futurs retraité·e·s du public et les personnes qui cherchent désespérément un logement à loyer abordable!