fbpx

La date du 27 octobre a été choisie par l’UNESCO pour célébrer la journée mondiale du patrimoine audiovisuel. En effet, d’après cet organisme, il ne nous reste plus que 10 à 15 ans pour sauvegarder ce patrimoine, dont font partie d’innombrables enregistrements musicaux n’ayant pas encore fait l’objet d’une numérisation. Ensemble à Gauche dépose une motion au Grand Conseil et au Conseil municipal afin de permettre la sauvegarde de ce précieux patrimoine.

Bien que Genève ait déjà été le centre de grands travaux de préservation et de valorisation du patrimoine musical enregistré, ce patrimoine est malheureusement trop souvent ignoré, tant au plan suisse qu’au plan cantonal, ceci contrairement aux œuvres cinématographiques. Si certains projets ponctuels ont déjà été soutenus – comme, par exemple, la sauvegarde et valorisation de certains concerts inédits de Sidney Bechet à Genève, avec une aide ponctuelle de la Ville et du Canton de Genève – aucune subvention régulière n’est attribuée aux organismes qui réalisent quotidiennement ce travail sur le territoire genevois. Ceci alors même que notre canton héberge au moins un organisme compétent en la matière – avec un savoir-faire reconnu, résultat de plusieurs décennies d’expérience – et dont le travail, salué en Suisse et ailleurs dans le monde, ne se limite pas à sauvegarder et valoriser ses propres archives, contrairement à la grande majorité des entités similaires en Suisse.

Sans ce travail, effectué de manière proactive, des enregistrements de grande valeur, réalisés à Genève et en Suisse, auraient été perdus à tout jamais et il aurait donc été impossible de les mettre à la disposition du grand public. Il faut par ailleurs noter qu’encore aujourd’hui, certaines institutions préfèrent externaliser la sauvegarde de leur patrimoine musical enregistré à l’étranger, alors que des compétences locales pourraient être privilégiées.

Bon nombre d’élu-e-s, tant au plan cantonal qu’au plan municipal, sont d’avis qu’il est urgent de prendre en compte ou de renforcer, dans le cadre des politiques culturelles, la préservation et la valorisation du patrimoine musical enregistré et d’attribuer une subvention à un ou plusieurs organismes locaux compétents et spécialisés, dont le savoir-faire en la matière est avéré. C’est dans ce sens qu’ils/elles ont signé une motion déposée au Grand Conseil et au Conseil municipal par Ensemble à Gauche afin de permettre la sauvegarde de ce précieux patrimoine.