Genève a sèchement rejeté la réforme prévoyance vieillesse 2020 (PV2020). Plus de 60% des votant-e-s ont glissé un NON dans les urnes. « Ensemble à Gauche (EàG) se réjouit de ce NON genevois sans appel à la régression sociale prévue par PV2020 ! », se réjouit Jocelyne Haller, députée EàG. « Et ne nous y trompons pas : le NON genevois est clairement un NON populaire, un NON de gauche ! » EàG se félicite également de l’échec de la réforme sur le plan national. Pour ce qui est de l’objet cantonal, EàG se réjouit du OUI net à loi proposée par EàG pour le renforcement des droits populaires.

Un clair NON de gauche au bout du lac
Au vu du large soutien du centre et de la droite cantonale à la réforme et du NON de droite quasi inexistant à Genève, il ne fait aucun doute que ce sont les arguments de la gauche qui ont convaincu les habitant-e-s du canton. Alors que le PDC et la FER (Fédération des entreprises romandes – Genève) étaient en faveur de la réforme, de nombreux membres des partis de droite officiellement contre PV2020 ont également soutenu la réforme. Au final, l’opposition de droite est restée totalement inaudible dans le canton. « La répartition géographique du vote par commune le montre clairement », se réjouit Jocelyne Haller. « Ce sont les quartiers et communes populaires qui ont rejeté le plus fortement PV2020 ».

Un attachement de la population à de véritables assurances sociales
Au travers de ce double NON, les votant-e-s ont clairement indiqué qu’ils ne voulaient pas d’une augmentation de l’âge de la retraite des femmes ni d’un sauvetage d’un deuxième pilier en faillite. « Ce vote marque l’attachement de la population à un système de prévoyance vieillesse garantissant des retraites dignes », souligne la députée. « La population ne veut pas travailler plus et cotiser plus pour gagner moins. » De plus, les votant-e-s n’ont pas été dupes : l’augmentation de 70.- de l’AVS prévue dans le paquet Berset ne compensait de loin pas la baisse massive des rentes du deuxième pilier. « Après avoir repoussé la régression sociale que représentait PV2020, il s’agit désormais de lutter pour des retraites populaires et solidaires », conclut la députée. EàG poursuivra son engagement pour un véritablement renforcement de l’AVS.

Sécurité alimentaire : EàG regrette le OUI
A l’instar de l’Alliance pour la souveraineté alimentaire, dont EàG soutient l’initiative, nous regrettons l’adoption du contre projet sur la sécurité alimentaire. Pour toute information complémentaire, merci de vous référer à leur site : http://www.souverainete-alimentaire.ch/.

Votation cantonale : un grand OUI à loi proposée par EàG pour le renforcement des droits populaires
Après le Grand Conseil en février, la population a largement soutenu, ce dimanche, par 62% de OUI, le projet constitutionnel lancé par Ensemble à Gauche (EàG) pour le renforcement des droits populaires, projet dont le père spirituel est notre camarade Christian Grobet auquel nous rendons hommage aujourd’hui. « Les votant-e-s ont décidé d’abaisser significativement le nombre de signatures requis pour faire aboutir référendums et initiatives au plan cantonal et communal », se réjouit Pierre Vanek, député EàG. « C’est la première correction importante de la Constitution contre laquelle EàG s’était battu à l’époque ! » Mais la lutte pour plus de démocratie est loin d’être achevé. Après ce renforcement des droits populaires, EàG se battra aussi pour un élargissement de ceux-ci.

Personnes de contact :
Jocelyne Haller, députée EàG
Pierre Vanek, député EàG