fbpx

Ensemble à Gauche (solidaritéS – DAL) présentait aujourd’hui ses candidat-e-s et son programme pour les élections municipales en Ville de Genève. Le 15 mars sera l’occasion de reconquérir une majorité de gauche au Conseil municipal pour faire de la Ville un avant-poste des politiques sociales et environnementales. Dégageons la droite et le MCG du Conseil municipal !

Redistribuer les richesses
Face au creusement des inégalités sociales, la Ville doit se poser en acteur fort de la redistribution des richesses. Cela passe par un renforcement des services publics et des prestations sociales. « La Ville doit avoir une politique ambitieuse de lutte contre la paupérisation. Elle doit renforcer les prestations sociales, à l’image des prestations complémentaires communales. Il faut également s’assurer que chacun-e accède aux prestations sociales auxquelles elle-il a le droit. », annonce Pierre Bayenet. « Nous souhaitons permettre à toutes et tous de vivre en ville sans s’appauvri. Les services publics doivent être défendus et élargis, notamment par la municipalisation des crèches et des services de nettoyage ».

Des logements abordables pour toutes et tous
La politique d’acquisition de terrains doit se poursuivre afin de lutter contre la spéculation.  « La Ville doit offrir des loyers abordables, il faut favoriser les logements locatifs en faisant la part belle aux subventionnés », ajoute Brigitte Studer. Les nouveaux quartiers doivent également prévoir des crèches, écoles et maisons de quartiers, mais également de véritables espaces publics végétalisés. « Nous défendons une Ville pour ses habitant-e-s, qui facilite la vie sociale, les échanges entre tous les âges et toutes les nationalités. Nous nous engageons pour un droit à la ville pour toutes et tous et pas uniquement pour les plus riches, pour une Ville qui vit ! »

Des mesures face à l’urgence climatique
L’urgence climatique exige des actions énergiques de la Ville. Cela ne peut pas se résumer à des efforts individuels. Une politique environnementale ambitieuse passe par un renforcement des services publics afin de répondre également à la crise sociale. « Nous souhaitons poursuivre le combat mené de longue date par Ensemble à Gauche pour des transports publics à des prix abordables. C’est pourquoi nous proposons d’augmenter nettement la subvention aux abonnements afin de les offrir à 100 francs (400 francs aujourd’hui) aux jeunes et aux aîné-e-s, à 250 francs (500 francs aujourd’hui) au le reste de la population », annonce Esteban Munoz.

Une Ville féministe
La Ville doit s’engager fermement pour l’égalité femmes-hommes. L’égalité salariale doit être une condition pour les mandats aux entreprises privées. Il est urgent de garantir une place par enfant en crèche et de renforcer le parascolaire. Par ailleurs, les femmes sont peu représentées dans l’espace public. Il est bien souvent conçu par et pour les hommes. Il faut repenser l’aménagement afin de permettre aux femmes d’investir pleinement l’espace public », déclare Stéphanie Bolay.

Une Ville accessible
Plus largement, il est nécessaire que l’espace public soit pensé et conçu pour tout le monde. « La Ville doit être un exemple en termes d’accessibilité pour toutes et tous, qu’il s’agisse des personnes en situation de handicap ou des aîné-e-s », annonce Corinne Bonnet-Merier.

Le 15 mars, votons Ensemble à Gauche pour une ville solidaire et populaire!