fbpx

Ensemble à Gauche a déposé une motion au Conseil municipal de la Ville de Genève qui exige un réaménagement des préaux d’école afin de ne pas reproduire les inégalités de genre en matière de répartition de l’espace. Cette proposition s’inscrit dans la volonté de repenser l’espace public de manière inclusive.

La Ville de Genève doit s’engager résolument en faveur de l’égalité entre femmes et hommes. A ce titre, elle doit repenser l’accès à l’espace public, qui reproduit bien souvent les inégalités de genre. Le plan « zéro sexisme- ville-Genève 2019-2021 », adopté par le Conseil municipal, prévoit d’ailleurs une série de mesures dans ce sens. Cependant, rien n’est prévu spécifiquement pour les enfants alors même que les inégalités en matière d’accès à l’espace public se déterminent dès le plus jeune âge.

Ainsi, les préaux d’école reproduisent bien souvent l’inégalité de l’accès à l’espace entre filles et garçons. Les activités majoritairement masculines – comme le football – y occupent une place prépondérante. L’Ecole des Eaux-Vives a d’ailleurs pris l’initiative d’un aménagement permettant un partage équitable entre filles et garçons, notamment par la mise en place d’installations sportives multi-activités. Ceci a été rendu possible grâce à l’engagement des enseignant-e-s de cet établissement. La Ville doit suivre et généraliser cet exemple à l’ensemble des établissements scolaires.

Ensemble à Gauche propose un réaménagement de l’ensemble des préaux sur la base d’une étude de l’utilisation genrée de l’espace. Ce chantier doit se faire d’abord via un projet pilote portant sur six établissements. Les enfants, filles et garçons, ainsi que des spécialistes, notamment le 2ème observatoire, devraient être associé-e-s à la réflexion.