fbpx

L’arrêté fédéral soumis au vote est un contre-projet à l’initiative vélo. L’objectif central de ce texte est d’inscrire – enfin ! – le vélo dans la Constitution fédérale. Les avantages aussi bien écologiques qu’en termes de santé publique de la bicyclette ne sont plus à démontrer. Pourtant, nombre d’usagers·ères potentiels du vélo sont encore rebutés par des pistes cyclables trop peu sécurisées, discontinues, voire inexistantes par endroits. Si l’on peut regretter que ce texte, aux ambitions déjà modestes à l’origine, ait été édulcoré par les chambres fédérales qui lui ont retiré tout caractère contraignant, un OUI dans les urnes est indispensable afin d’augmenter la pression pour créer les aménagements cyclables qui font encore trop souvent défaut!