fbpx
Depuis samedi 25 août, le mouvement « Prenons la Ville » occupe un bâtiment industriel à Vernier nommé Porteous, vide depuis 20 ans et propriété de l’Etat, afin d’y créer un centre socioculturel autogéré. Cette occupation s’oppose également au projet de transformation de ce magnifique espace en lieu d’incarcération. Ensemble à Gauche apporte tout son soutien au collectif et à son objectif : du culturel, pas du répressif! Une motion a été déposée par EàG, avec le soutien des Verts et du PS.

Porteous : un lieu disputé
Vide depuis 20 ans, ce complexe industriel sur les bords du Rhône fait partie des cinquante objets patrimoniaux du XXème siècle et suscite de nombreuses convoitises. Durant plusieurs années, les milieux culturels se sont battus pour le réaffecter en espace culturel. Un lieu qui conviendrait parfaitement à une logique de décentralisation des lieux culturels nocturnes et qui s’y prêterait parfaitement, tant du point de vue de son architecture que de sa localisation, à distance raisonnable des zones d’habitation denses. Mais en mai dernier, le gouvernement, contre l’avis de Anne Emery Torracinta (mais également contre celui de Thierry Apothéloz, désormais Conseiller d’Etat en charge de la culture), en a décidé autrement et a favorisé le projet d’un lieu de détention pour personnes en réinsertion.

Une occupation nécessaire
Cette occupation a le grand mérite de relancer le débat sur ce lieu, en s’opposant clairement à l’affectation choisie par le Conseil d’Etat ainsi que plus généralement à l’orientation ultra-sécuritaire du gouvernement. En effet, nous constatons depuis plusieurs années un déplacement massif des investissements et des budgets en direction du pôle sécuritaire de l’Etat au détriment du pôle social. Une évolution qui tend vers une gestion de plus en plus répressive de la pauvreté avec des conséquences graves pour les individus et la collectivité. Cette occupation est l’occasion de faire échec à l’un des projets de M. Maudet au profit d’un espace culturel inclusif.

Pour un lieu culturel et social autogéré
Ensemble à Gauche soutient donc ce mouvement d’occupation avec énergie et appelle toutes les forces progressistes, les milieux culturels et les autorités verniolanes à faire de même. De plus, Ensemble à Gauche a interpellé le Conseil d’Etat et demande aux côtés des Verts et du PS :
  • d’abandonner le site de Porteous pour le développement du programme de réinsertion des détenus,
  • de réaffecter le bâtiment administratif de la Verseuse 17 et le Porteous sur le site de la STEP d’Aïre à un projet socioculturel, élaboré en concertation avec les acteurs culturels, les collectifs autogérés et la commune de Vernier
  • d’ouvrir le dialogue avec le collectif « Prenons la Ville », occupant les lieux, sur l’usage actuellement envisageable du bâtiment