fbpx

Les divergences étaient levées et les deux Conseils étaient d’accord : le service civil devait être affaibli par de nouvelles mesures drastiques. Pourtant – surprise ! – le National a finalement refusé de durcir la loi par 103 voix contre 90, après avoir longuement travaillé sur le projet. Cette décision sauve, au moins provisoirement, le service civil. 

L’année dernière, plus de 1,6 million de jours de service civil ont été accomplis, dont 80% dans le domaine des soins et de l’accompagnement des personnes. Ces affectations apportent un soutien quotidien à la société dans les domaines qui manquent de ressources. Elles ont revêtu une importance toute particulière durant la crise du coronavirus.

La réforme avait été imaginée afin de rendre l’accès au service civil beaucoup plus difficile à travers plusieurs mesures. Le but était en particulier de réduire le nombre de demandes d’admissions déposées après le début de l’école de recrues. Cette modification législative enterrait notamment d’importants principes, comme l’égalité de traitement ou le droit de faire valoir en tout temps un conflit de conscience.

Après cette victoire sur le service civil, il est désormais temps de s’attaquer à l’armée et de lutter pour son abolition, plus que jamais nécessaire.