fbpx

Le Comité référendaire contre les coupes budgétaires (EàG, PS et Les Verts) prend acte de la décision de la Chambre constitutionnelle d’annuler la votation du 24 septembre sur les coupes dans le budget 2017 de la Ville de Genève.

 » Nous regrettons que les électrices et électeurs doivent attendre une date à fixer pour s’exprimer sur les coupes anti-sociales, anti-culture et anti-solidaires de la droite municipale « , explique Tobia Schnebli. « Le comité unitaire déplore par ailleurs que des éléments politico-judicaires de forme viennent perturber le débat de fond, pourtant essentiel pour déterminer l’avenir de notre collectivité. »

Cette votation donnait l’occasion au corps électoral de la Ville de se prononcer au début d’un nouveau processus budgétaire sur le principe des coupes anti-sociales, anti-culture et anti-solidaires que la droite municipale persiste à vouloir imposer tout au long de la législature, comme le démontre son refus de traiter le projet de budget 2018.

Bien que les votations du 24 septembre seront reportées, ce n’est que partie remise. Le comité référendaire contre les coupes budgétaires donne d’ores et déjà un nouveau rendez-vous aux habitant-e-s de la Ville de Genève pour donner un signal politique clair contre le programme dogmatique et dommageable de démantèlement des prestations publiques et pour le maintien de la politique sociale, culturelle et de solidarité de la Ville de Genève,

Pour le comité référendaire (EàG, PS et Les Verts),
Tobia Schnebli, coordinateur et conseiller municipal EàG en Ville de Genève