fbpx

Le 6 mai dernier à Berne, le Conseil des Etats a considéré que le droit des actionnaires aux dividendes était sacré, enterrant par 31 voix contre 10 une proposition qui avait pourtant passé la rampe au National visant à interdire aux entreprises de verser des dividendes en 2020 et 2021 si elles demandaient des indemnités de chômage partiel pour leurs employé·e·s.

L’initiative fiscale d’Ensemble à Gauche : « Supprimons les privilèges fiscaux des gros actionnaires. Les revenus de la fortune doivent être taxés sur le même pied que ceux du travail !»

…lancée le 17 janvier dernier et largement portée par EàG dans le cadre de notre campagne aux élections municipales en Ville de Genève tombe donc particulièrement bien. Elle veut «simplement» limiter les privilèges des gros actionnaires et leur faire payer l’impôt sur le revenu issu de leurs dividendes sur l’entièreté de celui-ci, comme les salarié·e·s et les retraités le font sur leurs revenus. On trouvera l’initiative ici :

Elle répond à une exigence de justice fiscale minimale et à des besoins évidents de nos collectivités quant au financement des mesures de politique sociale face à la crise majeure dans laquelle nous entrons.

Or dès la mi-mars et jusqu’au 31 mai, toutes récoltes de signatures étaient interdites dans le cadre des mesures d’urgence contre le Covid-19, le délai de 4 mois étant suspendu.

Ce 1er juin c’est fini : initiatives et référendums sortent du «frigo», les délais recommencent à s’écouler et la récolte de signatures à l’appui de notre initiative est de nouveau autorisé, dans la rue, moyennant un « plan de protection » assez contraignant.

Ainsi, afin de ne pas perdre un seul jour d’une récolte, que nous avons menée à bien à hauteur de 50 % environ, en déposant plus de 3000 signatures le 11 mars avant le confinement, afin aussi de marquer symboliquement ensemble le démarrage de cette nouvelle étape d’une bataille démocratique et populaire pour faire payer les riches, afin enfin que chacun·e puisse se familiariser avec les exigences concrètes du plan de protection imposé pour les récoltes de rue…

Une dizaine de militant·e·s d’Ensemble à Gauche ont battu le pavé dès ce matin devant la Poste du Mont-Blanc pour assurer le «re-lancement» de notre importante initiative populaire cantonale…

Organisée dans le respect le plus entier des normes sanitaires en vigueur, cette récolte a été un succès qui augure bien d’un aboutissement prochain de notre initiative… avec votre aide bien entendu.