fbpx

En proposant d’augmenter les déductions fiscales en faveur des couples mariés vivant sous le même toit et des charges de famille, le PDC, soutenu par toute la droite, vient de faire passer une loi qui privera l’Etat de 34 millions de recettes, alors que les déficits et la dette publics explosent, suite à la baisse de moitié de l’imposition des grandes entreprises.

Ce nouveau cadeau bénéficiera en priorité aux contrribuables privilégié·e·s, puisque qu’une déduction fixe sur le revenu imposable tend à réduire la progressivité de l’impôt. Pour autant, elle ne concerne pas qu’une très mince couche de privilégiés, comme le bouclier fiscal ou la RFFA, mais en partie aussi les classes moyennes supérieures, ce qui rend difficile lancement d’un référendum contre cette disposition.

EàG a proposé en plénière d’amender le projet du PDC en compensant cette perte sèche par une imposition un peu plus forte des gros actionnaires, qui bénéficient toujours d’un régime fiscal extrêmement privilégié, ce que la totalité de la droite (MCG compris) a refusé avec horreur.

Il est donc grand temps de construire un large front social pour supprimer les nombreux privilèges fiscaux des privilégiés et donner à l’Etat les moyens de subventionner les services publics et les prestations indispensables à la population. Nous y reviendrons sous peu…