fbpx

Le candidat d’Ensemble à Gauche/solidaritéS-DAL (EàG) Pierre Bayenet n’a pas été élu au Conseil administratif de la Ville de Genève. L’absence de liste commune de la gauche combative et le choix du PS et des Verts de ne pas faire alliance avec EàG ont pesé lourdement. De même que l’impossibilité de faire une campagne politique du 2e tour dans la rue, au plus près des électeurs·trices. EàG défendra au Conseil municipal son programme pour une Ville au service de la majorité de la population. À l’heure de la crise du coronavirus, il est primordial de renforcer la solidarité qui a toujours été notre boussole politique.

En refusant de faire une liste commune avec EàG et en appelant plus ou moins ouvertement à voter pour la candidate PDC, le PS et les Verts n’ont pas caché leurs intentions d’évincer la gauche combative du Conseil administratif. Nous avons de bonnes raisons de penser que ce choix répond à leur volonté de chercher des compromis avec la droite, comme l’ont fait bon nombre de leurs élu·e·s durant la dernière législature en soutenant la baisse massive de l’imposition des entreprises, et en soutenant des allègements fiscaux pour des entreprises actives dans le domaine du trading.

EàG saura soutenir ce Conseil administratif à majorité socialiste et verte, lorsqu’il prendra des mesures en faveur de la justice sociale, de l’égalité femmes-hommes et de l’environnement, mais nous serons là aussi pour nous opposer à toute mesure contraire aux intérêts de la grande majorité de la population.   

Les résultats de ce scrutin démontrent aussi l’absolue nécessité pour la gauche combative de construire une plateforme électorale démocratique et pérenne, à même de porter la voix des couches populaires dans les combats politiques qui nous attendent.

EàG s’est opposé au maintien du second tour le 5 avril. Le choix d’une élection dans une période où les droits démocratiques fondamentaux étaient suspendus en raison de la crise sanitaire en cours, sans possibilité de faire une campagne militante dans la rue, a aussi favorisé les candidat-e-s dont le budget de campagne était le plus important et qui étaient arrivé-e-s en tête lors du premier tour.

EàG continuera à défendre son programme : redistribution des richesses, renforcement des services publics et des prestations à la population, soutien aux plus fragiles, égalité femmes-hommes et mesures audacieuses en faveur de l’environnement. Notre absence de l’exécutif ne nous empêchera pas de défendre nos priorités sociales et écologiques durant ces cinq prochaines années.

EàG profite finalement de cette occasion pour remercier l’ensemble des militant-e-s qui se sont investi-e-s sans compter durant cette camapagne.