fbpx

Suite aux très bons résultats obtenus lors de l’élection au Grand Conseil et au premier tour du Conseil d’Etat, Ensemble à Gauche maintient la candidature de Jocelyne Haller au second tour. Cette candidature se fera aux côtés du PS et des Verts si les candidat-e-s de ces partis s’engagent pour une réforme de l’imposition des entreprises fiscalement neutre.

De bons résultats pour Ensemble à Gauche
Ensemble à Gauche maintient sa députation au Grand Conseil. La coalition a obtenu 9 sièges (7.83%). Ce très bon résultat est réjouissant, d’autant plus que le contexte politique était difficile : plusieurs listes « concurrentes » se sont présentées à la gauche de la gauche. Au final, ce ne sont pas moins de 6’873 personnes qui se sont mobilisées pour confirmer notre présence au Grand Conseil. Durant cette dernière législature,  nous avons été le maillon fort de la lutte contre les politiques d’austérité de la majorité de droite, à commencer par la RIE III. Ce résultat vient donc confirmer l’écho très favorable que nous avions ressenti sur le terrain au cours d’une campagne très dynamique. Nous continuerons à mener ce combat avec plus de détermination que jamais, conscients que la droite compte bien passer en force durant les cinq prochaines années.

Avec l’Alternative si…
Jocelyne Haller a réalisé un excellent score au premier tour de l’élection au Conseil d’Etat. Ensemble à Gauche a donc décidé de la maintenir pour le second tour. Elle se présentera sur la liste de l’Alternative, aux côtés des candidat·e·s PS et Verts, à condition que tous les autres candidat·e·s de cette liste s’engagent à défendre, dans le cadre de la prochaine réforme de l’imposition des entreprises, un taux d’imposition des bénéfices des entreprises de 16% au minimum. Ce taux serait en effet fiscalement neutre et assurerait un maintien des recettes et des prestations publiques. Si cette condition minimale devait ne pas être remplie, Jocelyne Haller se présentera sur une liste Ensemble à Gauche au second tour et défendra seule le maintien des prestations à la population.

Une gauche unie pour faire face aux dangers de la PF17
PLR, PDC, UDC et MCG soutiennent une réforme de l’imposition des entreprises (PF17 ou RIE III bis) qui, avec un taux d’imposition fixé à 13,49%, pèserait à hauteur de centaines de millions de francs sur les finances du canton. Cette baisse des recettes fiscales génèrerait immanquablement des coupes massives dans les prestations à la population. Santé, éducation, social, protection de l’environnement : aucun domaine ne sera épargné. La grande majorité de la population subira de plein fouet les conséquences de cette politique. Face à cette volonté de la droite d’enterrer ce qu’il reste de la Genève sociale et solidaire tout en engraissant les actionnaires, les partis de l’Alternative (EàG, PS, Verts) se sont unis le 23 mars dernier afin de lancer l’initiatives zér0 pertes, dont le but est de maintenir le niveau des recettes fiscales cantonales et communales, maintien qui passe par la fixation d’un taux d’imposition à 16% minimum. Les candidat-e-s au Conseil d’État de l’Aternative doivent donc s’engager à défendre cette initiative, dans un souci de cohérence avec les programmes électoraux défendus durant la première partie de la campagne.