fbpx

Alors que la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19 prend une ampleur sans précédent dans le canton de Genève, que la capacité hospitalière est en passe d’être rapidement dépassée et que le nombre de mort ne cesse de progresser, la RTS a démontré dans une enquête de terrain que de nombreux masques vendus actuellement n’étaient pas suffisamment fiables. Dans cette situation particulièrement préoccupante, la problématique de l’accès à des masques fiables pour l’ensemble de la population relève d’une importance cruciale.

Suite à l’enquête de la RTS sur la fiabilité des masques qui concluaient que les ¾ des masques vendus n’offraient pas une protection suffisante, un certain nombre de députés emmenés par le PLR Pierre Conne ont déposé une motion invitant le Conseil d’Etat à intervenir dans cette affaire. Malheureusement, le texte ne proposait qu’une intervention du Conseil d’Etat très limitée : mettre en place une information à la population sur la fiabilité des masques.  Encore une fois, la droite souhaitait confier les mesures de santé publique à la responsabilité individuelle et au marché.

Pour EàG, la fiabilité des masques est un véritable enjeux pour la santé des habitant.e.s de Genève et nous ne pouvons l’abandonner simplement à la responsabilité morale des commerçant-e-s, à la qualité de l’information du Conseil d’Etat ou encore à l’épaisseur du portemonnaie des personnes. C’est pourquoi, nous avons proposé un amendement demandant la distribution gratuite de masques fiables à l’ensemble de la population, seule mesure capable d’assurer que tout le monde se protège et protège les autres de manière correcte. Malheureusement notre amendement a été refusé par la droite et nous devrons nous contenter d’une vague information du Conseil d’Etat. Nous perdons encore une occasion de prendre des mesures efficaces contre la propagation pour préserver les profits de certains. A l’heure du bilan, la droite devra en répondre….

Pablo Cruchon