fbpx

À chacune de mes visites dans un quartier, j’entends les critiques des Genevois sur le développement immobilier du canton. […] Reconnaissons objectivement qu’on n’a pas toujours bien fait les choses et que cet héritage peut perturber la perception des nouveaux projets. Veillons toutefois à ne pas mettre aveuglément tous nos œufs dans le même panier et à nous opposer à tout.

Tout le monde a bien compris les messages des citoyens qui souhaitent des projets de qualité, à des prix abordables, respectueux de l’environnement. C’est à ces conditions que la construction de nouveaux bâtiments se fera. Dans ce contexte, les deux créations de zones de développement à Cointrin semblent pertinentes.

Pourquoi? Parce que ces zones sont la garantie de prix modérés, accessibles à toutes les catégories sociales. Ensuite, parce que le dessin de ces futurs quartiers dépend de nous. La loi impose désormais que les PLQ doivent être élaborés en concertation avec les citoyens.

C’est à ce moment que nous pouvons être décisifs. Plus que jamais vu le contexte pour imaginer l’urbanisme de demain. Cointrin Est et Ouest prévoient un développement progressif jusqu’en 2050. Cela nous laisse largement le temps de peser sur les décisions qui seront prises lors de chaque étape réglementaire.

Le 9 février prochain, je vous invite donc à voter deux fois oui aux deux zones de développement à Cointrin.

Salika Wenger, députée EàG