fbpx

Ensemble à Gauche (EàG) se félicite du vote majoritaire, par 48 voix contre 45, de la modification de la loi sur les TPG que notre formation a cosignée avec le PS et le MCG. Ce vote majoritaire du Grand Conseil met enfin un terme à la tentative PLR-PDC visant à étrangler les TPG pour punir les électeurs-trices et les usagers-ères des transports publics pour avoir refusé, par trois fois, toute augmentation antisociale et antiécologique de tarif des transports en commun à Genève.

Le vote de la population enfin respecté
Le peuple, en effet, a voté deux fois OUI à l’initiative populaire cantonale de l’AVIVO, que nous avons été l’unique parti de gauche à soutenir, après quoi le peuple a appuyé majoritairement dans les urnes le référendum d’EàG lancé l’automne dernier pour dire NON à la nouvelle hausse de tarifs imaginée par la droite et qui avait malheureusement passé la rampe du parlement ! La décision actuelle du parlement reconnaît enfin que – suite aux votes populaires réitérés – les tarifs ne sont pas une «variable d’ajustement» acceptable pour le budget des TPG, ceci pour des raisons écologiques, sociales, et démocratiques indiscutables. Elle entérine le fait que l’Etat doit, en conséquence, impérativement fournir les ressources nécessaires pour compenser les coupes dans les prestations et assurer le développement indispensable des TPG.

La loi enfin respectée
Rappelons que cette loi correspond aux engagements non respectés de l’Etat, formulés explicitement dans la brochure de vote sur l’initiative, et surtout qu’elle ne fait que matérialiser une obligation légale découlant du droit supérieur, obligation inscrite dans le droit fédéral à l’art 28 de la Loi fédérale sur le transport des voyageurs, obligation légale à laquelle le Conseil d’Etat et l’Entente bourgeoise a voulu abusivement tenter de se soustraire. En cas de baisses de tarifs commandées par un canton, comme c’est le cas à Genève via le vote populaire, la collectivité en question a en effet une obligation de compenser la baisse éventuelle des rentrées, comme l’ont confirmé à la commission parlementaire les responsables des TPG et d’Unireso.

Une majorité au Grand Conseil, enfin
L’opposition revancharde des partisans d’une hausse de tarif n’a pas résisté à l’évidence du droit et de la volonté populaire. Une majorité du groupe des Verts s’est heureusement ralliée à notre projet, comme divers indépendants. Comment en effet prendre la responsabilité, quand on se dit écologiste, de refuser au TPG la vingtaine de millions de rattrapage qu’impose le vote de cette loi?

Mission accomplie pour EàG
Ensemble à Gauche avait annoncé publiquement et pris l’engagement, au cours de la campagne référendaire contre la hausse des tarifs, que nous lancerions, après le vote, une initiative de financement des TPG en réponse au chantage à la baisse des prestations. Aujourd’hui, le texte de l’initiative législative que nous entendions lancer, si nécessaire, avec le PS et tous les partisans du développement des transports en commun, vient d’être adopté directement par le parlement. Engagement tenu donc, tarifs populaires maintenus, financement des TPG garanti ! Mission accomplie pour EàG.

Retrouvez le texte de du projet de loi et les rapports en cliquant sur le lien (PL 12128A).

par Pierre Vanek, député EàG,
pierre.vanek@gc.ge.ch