fbpx

Les TPG ont annoncé que dès le 10 décembre les bus ne s’arrêteraient que sur demande et qu’il convenait aux usagers de se signaler par un signe de la main. Bien… tout cela probablement dans le but d’améliorer la rapidité de déplacement des bus  TPG… dont acte. Il semblerait cependant que lesdits TPG aient complètement oublié que des mal-voyants pouvaient se trouver en attente avec ou sans canne blanche à l’arrêt. On peut raisonnablement se demander si ce paramètre a été introduit dans la boîte à idées car si c’était un oubli, il y aurait de quoi s’interroger quant à la prise en compte du handicap par les transports publics!  Il paraît également, témoignages à l’appui, que les chauffeurs n’appuient pas toujours sur ce que l’on appelle communément le «  bouton Stucki  » qui permet d’indiquer par haut-parleur la qualité et le numéro du bus aux passagers en attente aux arrêts. Cela s’ajoute encore au traitement discriminatoire entrepris à l’encontre des mal-voyants qui voient les obstacles causés par la nouvelle procédure s’accumuler contre eux. Ce problème fait l’objet d’une question écrite urgente qui a été déposée au Grand Conseil durant cette session. Souhaitons vivement être entendus et que des mesures correctrices soient prises avant le 10 décembre! (QUE 706)

par Christian Zaugg, députée EàG,
christian.zaugg@gc.ge.ch