fbpx

La loi Maudet, soutenue par l’Entente, qui dégrade brutalement les prestations de la Caisse de pension de la police et des gardiens de prison a été adoptée avec l’appui des Verts et de l’UDC : le référendum s’impose !

Imaginée en juillet 2015 par Pierre Maudet, la Loi sur la Caisse de pension de la police (LCPP) supprime la prise en charge au 3/4 par l’employeur des « rattrapages » de cotisations en cas de promotion, un phénomène récurrent dans la vie d’un policier. Sortie de son chapeau par le Conseil d’État, sans négociation avec les assurés et leurs syndicats, c’était la « mesure 69 » du plan d’austérité déballé à l’automne 2015, qui a provoqué le plus grand mouvement de grèves et de manifestations depuis des décennies.

Cette disposition est la conséquence logique de la nouvelle Loi sur la police, adoptée de justesse en 2014, après un référendum des syndicats, d’EàG et du MCG. En effet, elle permet de recruter une hiérarchie toujours plus nombreuse à l’externe, notamment parmi les cadres de l’armée, puisque la promotion interne coûte désormais trop cher aux intéressés. Cela colle bien avec la volonté de militariser le corps de police au détriment d’une police citoyenne, qu’illustre aussi la formation inadaptée donnée à l’école de Savatan.

Le Conseil d’Etat a fait passer cette loi en force avec l’appui de l’Entente, des Verts et de la majorité de l’UDC. C’est une première et grave attaque contre les retraites de la fonction publique. On stigmatise aujourd’hui les « privilégiés » de la police par rapport aux assurés de la CPEG ; demain, on stigmatisera ceux de la CPEG face aux assurés du privé ; puis on pointera du doigt ceux des bonnes caisses privées, face aux assurés au minimum LPP… À nous de créer un large front pour défendre la CPP, la CPEG, ainsi que des retraites sûres et solidaires pour toutes et tous dans le public et le privé.

Après notre victoire contre PV2020, il nous faut mener la bataille pour la Caisse de la police et la CPEG. L’engagement d’Ensemble à Gauche, avec les syndicats de la police, le Cartel, mais aussi le MCG, relance en plus large le front de 2014 contre la Loi sur la police (LPol). Cette fois-ci, le PS sera sans doute avec nous. Tous ensemble, nous pouvons gagner !

par Jean Batou, député EàG,
jean.batou@gc.ge.ch