fbpx

Depuis 20 ans, les primes d’assurance-maladie ne cessent d’augmenter (+ 159 %). Cette explosion des prix pèse toujours plus sur les ménages. Pour nombre d’entre eux, les fi ns de mois sont difficiles et l’accès aux soins n’est pas garanti. Aujourd’hui, plus d’une personne sur cinq renonce à des soins pour des raisons financières et met ainsi sa santé en danger ! Ensemble à Gauche veut faire de la santé une priorité politique et s’engage à garantir à toutes et tous l’accès à des soins de qualité indépendamment de sa capacité financière.

DES HÔPITAUX EN SURCHARGE
Malgré cette flambée des primes, les HUG sont surchargés par manque de personnel et de moyens. Le personnel de l’hôpital est mis sous pression et doit faire toujours davantage avec moins de moyens. Cela se traduit par des files d’attente aux urgences, un suivi moins personnalisé et une prise en charge de moins bonne qualité.

UNE PRIVATISATION RAMPANTE
Pour couronner le tout, la droite et la direction des HUG privatisent les services qui peuvent générer des bénéfices. Une médecine à deux vitesses s’impose progressivement au détriment de l’immense majorité de la population. Les habitant·e·s du canton doivent faire face à une dégradation préoccupante des prestations de santé. C’est inacceptable !

 

Nos propositions

  • Mise en place d’une assurance cantonale obligatoire pour le remboursement des soins dentaires
  • Plafonnement des primes d’assurance maladie à 10% du revenu des ménages
  • Augmentation des effectifs aux HUG et suppression des contrats précaires
  • Développement d’unités de soins de proximité, gratuits et ouverts à toutes et tous
  • Augmentation des subventions à l’IMAD
  • Augmentation des subventions aux EMS afin d’assurer des prestations de qualité aux aîné·e·s
  • Opposition aux tentatives de privatisation des HUG, notamment pour les blocs opératoires ambulatoires.