fbpx
Un durcissement de la politique migratoire est à l’œuvre. La Suisse joue activement des accords Dublin pour renvoyer des demandeurs·euses d’asile vers des pays incapables de les accueillir dignement, déchirant au passage des familles, niant les besoins élémentaires en terme de santé des individus. L’économie genevoise présente la particularité de reposer en grande partie sur des travailleurs·euses étrangers·ères. Pour lutter contre les discriminations entre salarié·e·s de quelle que soit leur origine, nous soutenons fermement la libre circulation des personnes et la régulation des sans-papiers. Des mesures d’accompagnement s’imposent également, afin que les employeurs·euses cessent de jouer la concurrence entre les travailleurs·euses pour faire pression sur les salaires et les conditions de travail.
 

Nos propositions

– Fin de la détention administrative
– Arrêt immédiat des renvois dictés par les accords Dublin
– Régularisation de tous les sans-papiers
– Abandon de la construction des centres d’enfermement pour migrant·e·s
– Garantir un logement digne pour toutes et tous
– Développement d’un encadrement socio-éducatif adéquat pour les mineurs non-accompagnés