fbpx

Aujourd’hui, la justice genevoise sert surtout à défendre les intérêts des nantis, qui bénéficient d’un accès payant direct aux tribunaux. Ensemble à Gauche revendique la gratuité de la justice, qui doit permettre à chacun·e de déposer une action judiciaire ou de s’en défendre sans devoir payer des frais judiciaires souvent très élevés. Dans le même sens, il faut renforcer l’accès gratuit aux avocat·e·s pour les victimes et pour les suspects. Par ailleurs, la justice doit mieux s’attaquer à la criminalité économique, qu’elle soit internationale ou locale. Enfin, la justice pénale doit viser à l’apaisement des souffrances des victimes et à la réhabilitation du délinquant. La sanction est un des moyens à disposition, qui ne doit être utilisé que dans les cas graves, et non servir, comme aujourd’hui, d’instrument de politique migratoire. Et lorsque réellement une peine de prison s’impose, celle-ci doit se dérouler dans des conditions qui permettent aux détenu·e·s de conserver ou retrouver un ancrage social.
 

Nos propositions

– Gratuité de la justice
– Renforcement de l’accès gratuit aux avocat·e·s
– Une justice qui s’attaque à la criminalité économique (blanchiment, faillites)
– Une justice qui soit à l’écoute des victimes
– Une justice qui emprisonne moins, et des prisons qui favorisent l’insertion sociale