fbpx

« Celui qui ouvre une école ferme une prison », disait Victor Hugo. La droite genevoise semble poursuivre le projet exactement inverse: construction prévue de nouvelles prisons et coupes budgétaires dans l’instruction publique. Suite aux mesures d’économie, le nombre d’élèves par classes augmente, le niveau d’encadrement en souffre et les élèves sont sélectionnés de plus en plus tôt.

Par exemple, l’Université de Genève est en train de faire de discrètes coupes budgétaires, qui affaiblissent progressivement les filières « non-prioritaires », et songe à augmenter les taxes d’étude, d’une façon ou d’une autre. L’EPFL a de son côté augmenté ses taxes d’étude! Ensemble à Gauche combat résolument ce démantèlement. Une école publique de qualité pour toutes et tous est la condition non seulement d’un minimum de justice sociale, mais de l’avenir même d’une société. Notre objectif : garantir, du premier âge et jusqu’à la fin de l’existence, un accueil et une formation gratuite pour toutes et tous. L’école devrait être un outil d’émancipation, pas de sélection !

Nos propositions

✔ Développement de la formation continue pour lutter contre le chômage de longue durée
✔ Accroître le nombre de places d’apprentissage et revaloriser les salaires des apprenti·e·s
✔ Diminuer le nombre d’élèves par classe et augmenter les postes d’enseignant·e·s
✔ Accroître le nombre et le montant des bourses d’étude
✔ Garantir un accès inconditionnel à l’école pour tous les enfants, quelle que soit leur origine