fbpx
A Genève comme ailleurs, les inégalités entre les sexes persistent. Les attaques contre les droits des femmes, notamment le droit à l’avortement, se sont multipliées en Europe ces dernières années. L’égalité salariale, pourtant prévue par la loi, n’est toujours pas effective. La conciliation entre vie familiale et vie professionnelle reste difficile. Il n’existe toujours pas de véritable congé paternité et le manque de place dans les crèches pose un problème supplémentaire, qui pourrait pourtant être résolu rapidement s’il y avait une volonté politique. Les femmes étant particulièrement exposées à la précarité, une politique féministe conséquente passe aussi par le refus des politiques d’austérité, une augmentation des bas salaires et des prestations sociales. De plus, les violences en tout genre, harcèlement, agression sexuelle, sont une menace permanente pour beaucoup de femmes. Ensemble à Gauche s’engage pour une égalité réelle aussi bien dans les foyers que dans l’espace public et sur les lieux de travail.
 

Nos propositions

– Conditionner les subventions et aides financières de l’Etat au respect de l’égalité salariale femmes/hommes
– Résolution aux chambres fédérales exigeant des sanctions dissuasives qui permettent l’application effective de la loi sur l’égalité (LEg) en matière de salaires
– Mise en place de contrôles pour l’égalité salariale dans les entreprises privées
– Gratuité des crèches et du parascolaire ; garantie d’une place par enfant
– Plan d’action avec les associations de terrain contre les violences faites aux femmes
– Refus de l’égalité comme prétexte au nivellement par le bas des prestations sociales
– Reconnaître les violences faites aux femmes dans leur parcours migratoire comme raison d’entrée en matière immédiate sur leur demande d’asile
– Mise en place d’une permanence 24h/24h offrant un accueil et un soutien aux femmes victimes de violences conjugales