fbpx

La culture ne peut pas être considérée comme une marchandise, réduite aux aléas du marché et de ses seuls impératifs de profits. La richesse culturelle de Genève, tout comme celle de la Suisse, doit être soutenue dans toute sa diversité. La Confédération doit se donner les moyens pour jouer enfin un rôle central dans ce domaine.

La politique culturelle ne doit par ailleurs pas être réduite aux grandes institutions. Les formes alternatives de culture doivent aussi être soutenues. Le soutien à une culture riche et variée, accessible à toutes et tous, doit être une priorité de la Confédération.

Nos propositions

✔ Création d’un statut d’intermittent·e pour les acteurs·trices culturel·le·s
✔ Pour une véritable politique publique de la culture, contre la privatisation des grandes institutions
✔ Augmentation des fonds pour les institutions et événements culturels répondant à des critères écologiques
✔ Meilleure répartition de l’offre culturelle sur le territoire (décentralisation des seuls centres urbains)