fbpx

EàG dépose un projet modifiant la LPOL : «La police genevoise ne peut pas être équipée d’armes ou de munitions dont l’usage est proscrit en cas de conflit par le droit international humanitaire, sont notamment proscrites les balles qui s’épanouissent ou s’aplatissent à l’intérieur du corps humain.»

C’est ce que prévoit un projet de loi cantonale, modifiant la loi sur la police (LPol), qu’EàG vient de déposer suite au débat de jeudi dernier sur un crédit pour l’équipement de la police. En effet, Pierre Maudet a prétendu dans ce débat que l’usage par la police de « balles expansives » – soit des balles qualifiées génériquement de « dum-dum » interdites en temps de guerrepar le droit humanitaire international porté par le CICR était parfaitement « légal ». Il a ainsi soutenu le droit de notre police, qu’il prétend commander, à commettre des « crimes de guerre en temps de paix ». C’est une posture de voyou !

Quant à nous, c’est:
– pour défendre le CICR, le droit international humanitaire et ses principes, conformément à l’Esprit de Genève,
– pour répudier des moyens d’actions ignobles et dangereux inventés par des brigands impérialistes coupables de nombreux crimes de guerre et de crimes contre l’humanité,
– pour défendre notre police en ne lui imposant pas des moyens d’action indignes,
…que nous soutiendrons ce projet de loi indispensable.

par Pierre Vanek, député EàG,
pierre.vanek@gc.ge.ch