fbpx

Tout le monde est en général d’accord avec l’idée que les premières années de la scolarité sont déterminantes pour la suite de la formation de chaque enfant.

Ainsi, les moyens devraient être accordés en priorité au cycle élémentaire (1P à 4P) afin que les élèves de 4 à 7 ans soient encadrés correctement. Depuis des lustres, ce principe est répété et chacun y adhère. Dans les faits, rien ne se vérifie. Pire, les élèves genevois ont de moins bonnes conditions d’enseignement durant les quatre premières années d’école que par la suite. Le cycle élémentaire connaît ainsi un taux d’encadrement nettement moins bon que le cycle moyen, envers et contre toute logique. Les discours ont tenté de cacher cette réalité inique mais il est temps de s’employer à la faire cesser. Le groupe Ensemble à Gauche avait déjà soulevé cette problématique à plusieurs reprises durant cette législature, en commission de l’enseignement, par des questions urgentes écrites diverses, etc. Au vu de l’inaction du département, une motion EàG « Pour de meilleures conditions d’enseignement au cycle élémentaire, une diminution du nombre d’élèves par classe est nécessaire ! » sera déposée le 7 novembre.

par Olivier Baud, député EàG,
olivier.baud@gc.ge.ch