fbpx

La pétition (P 2007) émanant d’une dizaine d’associations du quartier des Pâquis pour le maintien de la Source Bleue n’a pas pu être renvoyée au Conseil d’Etat, comme elle le méritait.

Le soutien à la parentalité qu’offre la Source Bleue des Pâquis à des familles en situation psychique délicate afin de mieux encadrer leurs enfants et de leur permettre ensuite de réussir leur parcours scolaire se révèle une prestation indispensable, un investissement heureux que chacun devrait soutenir. Il faut saisir que la Source Bleue des Pâquis délivre des prestations qui se justifient pleinement dans ce quartier précisément. Le travail fondamental d’intégration des petits de 0 à 4 ans et de leur famille au sein même de l’école porte ses fruits si, justement cela peut se faire dans le bâtiment scolaire. L’espace d’accueil « parents-enfants » mérite ainsi d’être pérennisé et obtenir la garantie de pouvoir continuer à délivrer ses prestations dans des locaux situés à l’intérieur de l’école Pâquis-Centre. Il n’y a aucune raison de mettre en danger cette structure en la privant de locaux, au prétexte que la rénovation de l’école ne prévoit pas sa réintégration. Une majorité virtuelle du parlement semblait avoir compris l’importance de soutenir cette pétition en la renvoyant au Conseil d’Etat. Hélas, au moment du vote, des députés de gauche vaquaient à d’autres occupations… Ce mauvais scénario ne devrait toutefois pas se répéter au Municipal de la Ville de Genève lorsqu’il traitera de la pétition (acceptée en commission).

par Olivier Baud, député EàG,
olivier.baud@gc.ge.ch