fbpx

Lors de cette session du Grand Conseil, la droite, PLR en tête, a une nouvelle fois montré son soutien indéfectible aux responsables de l’explosion des prix des loyers dans le canton. Dans une volonté de nuire autant que faire se peut aux initiatives « construisons des logements pour toutes et tous », la droite unie a accepté en urgence le projet de loi de Christophe Aumeunier, député PLR et secrétaire général de la Chambre immobilière genevoise. Cette dernière est par ailleurs également à l’origine des recours visant à repousser le vote populaire au sujet de nos initiatives.

Tant il est vrai que ces initiatives s’attaquent aux profits juteux des milieux immobiliers, droite et chambre immobilière marchent main dans la main afin de pérenniser les règles actuelles et repousser au maximum le vote sur nos initiatives, usant de recours. En attaquant nos initiatives en justice, la Chambre genevoise immobilière fait obstacle au débat démocratique et cherche à préserver aussi longtemps que possible le magot des magnats de l’immobilier au détriment du droit au logement de la population.

Ces initiatives sont pourtant indispensables pour que le droit au logement garanti par la Constitution devienne une réalité pour toutes et tous. Les deux textes proposent d’augmenter la part de logements subventionnés et de logements à loyers contrôlés lors de la construction de nouveaux quartiers. Pour garantir des loyers modérés, ces initiatives font la part belle aux constructeurs sans buts lucratifs, notamment les Coopératives et les Fondations publiques. C’est une manière de sortir les logements nouvellement créés de la logique spéculative qui prévaut aujourd’hui sur le marché immobilier.

Pour défendre ces deux initiatives et la voix de leurs 10’000 signataires, une fête de soutien aura lieu le mercredi 24 mai, de 18h à 2h, dans les ateliers de l’API, 23-25 rue du Vuache. Soyons nombreuses et nombreux pour montrer aux requins de l’immobilier que nous ne nous laisserons pas intimider par leurs manœuvres et que nous saurons lutter jusqu’au vote populaire pour que chacune et chacun puisse bénéficier à l’avenir d’un logement correspondant à ses besoins !

par Salika Wenger, députée EàG,
salika.wenger@gc.ge.ch