fbpx

Jamais deux sans trois ? Rien n’est moins évident. Les mécanismes salariaux sont attaqués depuis des lustres par la droite parlementaire ou gouvernementale et, malheureusement, le score (sans jeu de mot) n’est pas favorable au personnel.

Durant les 26 dernières années (depuis 1993), ils ont été versés intégralement 12 fois seulement. A 14 reprises, ils ont été amputés ou carrément supprimés (cf. tableau ). Cette année, une fois de plus, le Conseil d’Etat avait prévu de ne verser qu’une demi augmentation annuelle alors que l’octroi d’une annuité est inscrit dans loi. Cette sorte de prime au rabais qu’entendait verser l’employeur, au lieu d’une augmentation entière, était tellement inédite et mal pensée que chaque haut fonctionnaire y allait de sa version quand il fallait expliquer son application… Mais l’iniquité de cette mesure n’aura pas besoin d’être vérifiée vu que l’entrée en matière a été refusée nettement par le parlement. Et en 2019 ? Eh bien, il faut savoir que depuis 1993, le versement intégral des mécanismes salariaux 3 années de suite ne s’est réalisé qu’une seule fois. C’était en 2009, 2010 et 2011…

par Olivier Baud, député EàG,
olivier.baud@gc.ge.ch