fbpx

Le parlement genevois était saisi d’une pétition d’une phrase signée par des centaines de nos concitoyen-ne-s, dont voici le texte intégral :

 » En tant que citoyens préoccupés par le réchauffement climatique, nous vous demandons d’engager une réflexion sérieuse sur la manière de diminuer les émissions de CO
de l’aéroport de Cointrin, notamment en favorisant les transports ferroviaires vers les destinations européennes proches. « 

Du PDC au MCG, toute la droite de l’hémicycle a refusé de renvoyer cette pétition subversive et prétendument attentatoire au bon fonctionnement de l’économie genevoise et de la vache sacrée qu’est l’Aéroport au Conseil d’Etat.

Dans le rapport de majorité concluant au rejet de la pétition on trouvait reproduite une déclaration du directeur de l’Aéroport selon laquelle le train ne pouvait servir que pour aller à Paris ou Zurich, les autres destinations étant « trop lointaines » (sic !) NO COMMENT !

Retrouvez les rapports concernant cette pétition en cliquant sur le lien suivant : P 1996A

par Pierre Vanek, député EàG,
pierre.vanek@gc.ge.ch