fbpx

…qu’en entrée de séance, le PLR a proposé la «discussion immédiate» (soit sans passage en commission) du projet de loi EAG qui prévoit un bouclier cantonal contre la nouvelle version de la RIEIII, soit PF17… Nous leur avons dit chiche, discutons-en ! Ainsi, le parlement unanime a porté notre projet de loi «Pas de cadeaux fiscaux aux grandes entreprises sur le dos de la population» à l’ordre du jour de la prochaine plénière en janvier voir: PL 12223.

…que Pierre Vanek a demandé pourquoi, quand on a fait passer le projet de loi (PS-EAG-MCG) de compensation des baisses de tarif TPG, le département de Barthassat et les rapporteurs de droite opposés au projet annonçaient pour s’y opposer que cela coûterait 26 millions par an pour maintenir les prestations comme le voulait la loi, et qu’après le passage de la loi, le même département n’inscrit que 13 millions au budget 2018 à cette fin, deux fois moins. Notre député a posé trois fois la question. Luc Barthassat a dit en fin de soirée ne pas l’avoir entendue. Il faut dire que Vanek a une petite voix fluette et peine à se faire entendre.

…que notre député Olivier Baud est revenu tardivement au Grand Conseil de la manifestation de la fonction publique de jeudi soir, lors de laquelle Jocelyne Haller s’est exprimée pour EàG. Il a même raté quelques votes! Motif de ce retard involontaire: la police ne voulait pas le laisser rentrer dans l’Hôtel-de-Ville malgré ses protestations quant à sa qualité de député, en sus de celle de manifestant, qualité qui se vérifie en 30 secondes sur Internet. Pas très pro comme intervention policière ! Pierre Maudet a-t-il des explications à nous donner ?

par Pierre Vanek, député EàG,
pierre.vanek@gc.ge.ch